Nécessaires les visites libres ?

LES VISITES LIBRES, NÉCESSAIRES?

Dans ce texte, je vous explique comment je vois les visites libres aussi appelée porte ouverte. Il faut comprendre que c’est mon point de vue et que c’est basé sur mon expérience et aussi, dans le secteur ou j’en ai fait le plus également. C’est-à-dire en région rurale.

Les visites libres sont selon moi principalement une façon de plaire aux vendeurs, aux propriétaires de la maison que nous avons en contrat de courtage. Nous en avons fait plusieurs au fil des ans et elles se sont avérées vraiment inutiles. Dans les quelques cas que nous avons eu des visiteurs, ce sont souvent des gens qui viennent pour voir la décoration, les rénovations effectuées afin de se donner des idées et encore pire, qui n’ont rien à faire d’autre.

Pour ma part, il faudrait que ce soit un événement concerté avec plusieurs courtiers dans un même secteur. Autrement dit, il faudrait que les visiteurs aient plusieurs propriétés du même genre à visiter durant la période de l’ouverture des visites. Les gens ne viennent pas pour visiter une seule maison en porte ouverte mais lorsqu’il y a plusieurs possibilités de visiter des maisons dans un même secteur et dans une même gamme de prix, on observe qu’il y a plus de résultats en terme de présence lors de l’évènement.

On a pu remarquer aussi que ces ventes promotionnelles sont un moment pour des courtiers de récupérer des clients potentiels pour leur trouver une autre propriété. Ce qui n’est pas à négliger car c’est ce qui rend le marché inter-agence aussi efficace. Les courtiers vendent environ 85 % des propriétés qui sont inscrites auprès d’un autre courtier et ce peu importe la bannière. C’est donc dire que les courtiers sont à 85 % mes meilleurs clients. De là ma théorie de les servir de la meilleure façon possible.

Depuis que je suis courtier, il m’est arrivé une fois de voir se vendre la propriété qui était en vedette. C’est certain que vu de cette façon, il a valu la peine de faire cette porte ouverte. Et on serait tenté de procéder à plusieurs tentatives afin de mettre toutes les chances de trouver un acheteur. Mais dans le marché d’aujourd’hui, avec les photos et souvent des vidéos qui sont mise en ligne pour chacune des propriétés, les clients se font une bonne idée de la résidence et de son terrain, de plus, l’acheteur se permet une visite du secteur par Google Street et ça lui permet de connaitre le voisinage sans avoir à se déplacer et il peut le faire à toute heure du jour ou même de la nuit car il ne dérangera personne. Une fois cette première démarche faite et satisfaisante, cet acheteur prendra rendez-vous pour effectuer la visite sur place et ainsi confirmer son intérêt ou encore écarter celle qu’il pensait une opportunité pour lui. À ce moment, s’il a obtenu un service du courtier selon ses attentes, il va probablement poursuivre ses recherches avec ce même courtier car il aura pris la peine de lui expliquer qu’il pouvait lui présenter et lui faire visiter toutes les propriétés qui sont sur le marché immobilier des courtiers, peu importe la bannière. Encore mieux, il va conclure une entente par contrat avec le courtier immobilier afin qu’il lui trouve la propriété de ses rêves peu importe la mise en marché de celle-ci. On appelle ce genre d’entente un contrat de courtage acheteur. C’est maintenant une alternative à ne pas négliger.

Dans un prochain texte, je vous parlerai des contrats de courtage acheteur, de leur bénéfice et de leur implication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *